Nuvaira annonce le premier patient traité dans l’étude RELIEF-1 évaluant une nouvelle approche pour le traitement de l’asthme

Un essai clinique évalue une procédure médicale unique et la première du genre, chez des patients souffrant d’asthme sévère

MINNEAPOLIS, le 27 mars 2018 (GLOBE NEWSWIRE) – Nuvaira, développeur de dispositifs médicaux pour traiter les maladies pulmonaires obstructives, a annoncé aujourd’hui le traitement du premier patient de l’étude clinique RELIEF-1 en Europe. L’essai RELIEF-1 (NCT02872298) est une étude prospective, multicentrique, à un seul groupe (non randomisée) destinée à évaluer l’innocuité et la faisabilité technique d’une procédure appelée « Targeted Lung Denervation » (TLD) (dénervation pulmonaire ciblée) utilisant le Système de dénervation pulmonaire Nuvaira™ pour  le traitement de l’asthme sévère.

L’étude de faisabilité est destinée à traiter un total de 30 patients dans des établissements en France, en Allemagne, aux Pays-Bas et au Royaume-Uni ; le suivi des patients étant prévu sur trois ans. Les principaux chercheurs de RELIEF- 1 sont Nick ten Hacken, M.D., Ph.D., du Centre médical universitaire de Groninge (« University Medical Center Groningen » – UMCG) aux Pays-Bas, et le Professeur Pallav Shah, M.D., du Royal Brompton & Harefield NHS Foundation Trust et du Chelsea and Westminster Hospital NHS Foundation Trust à Londres. Dirk-Jan Slebos, M.D., Ph.D., a effectué le traitement du premier patient au Département des maladies pulmonaires de l’UMCG.

« Le premier patient a très bien toléré le traitement thérapeutique minimalement invasif et il n’y a pas eu de complications en matière de procédure », selon le Dr ten Hacken. « La TLD est la première procédure médicale qui cible tout le poumon en interrompant les nerfs hyperactifs dans les poumons, ce qui ouvre les voies respiratoires et rend la respiration plus facile. La façon dont le premier patient a répondu à la TLD nous semble encourageante et sommes impatients de traiter d’autres patients asthmatiques en utilisant cette procédure innovante et unique ».

Le Nuvaira Lung Denervation System (Système de dénervation pulmonaire de Nuvaira) est un système à base de cathéter conçu pour traiter les patients atteints de maladie pulmonaire obstructive, en particulier l’asthme sévère et la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). La technologie exclusive du système fournit une énergie ciblée permettant d’interrompre les signaux nerveux vers les poumons moyennant un processus connu sous le nom de dénervation. Ce traitement bronchoscopique simple et unique est potentiellement en mesure de procurer une amélioration pulmonaire totale et durable chez les patients souffrant d’asthme sévère moyennant l’ouverture des voies respiratoires obstruées pour faciliter la respiration. Actuellement, il n’y a pas de traitement pour l’asthme, mais il existe des plans de traitement qui peuvent aider les patients à gérer la maladie. Près des trois quarts des personnes asthmatiques sont des adultes, 10 % souffrent d’asthme sévère, difficile à traiter[1].

« Le traitement du premier patient de notre essai clinique RELIEF-1 est un jalon important dans notre quête pour développer un traitement sûr et efficace pour les patients asthmatiques dans le monde », commente Dennis Wahr, M.D., directeur général de Nuvaira. « Des essais antérieurs évaluant la TLD chez des patients atteints de BPCO ont démontré la faisabilité et des résultats prometteurs à long terme en cas de traitement prolongés. Nous attendons avec impatience l’achèvement de cette étude importante ».

À propos de l’asthme

L’asthme est l’une des maladies respiratoires chroniques les plus répandues, affectant plus de 300 millions de personnes dans le monde[2]. Les asthmatiques ont des difficultés à faire entrer et sortir l’air des poumons, en raison d’un rétrécissement des voies respiratoires (bronchoconstriction), d’un épaississement des parois des voies respiratoires (inflammation) et d’une production élevée de mucus. Le fardeau actuel de cette maladie grave et coûteuse est estimé à plus de 50 milliards de dollars par an, avec plus de 5 000 consultations aux services des urgences par jour pour les seuls États-Unis[3],[4]. L’asthme grave nécessite souvent plusieurs médicaments pour maintenir ou contrôler les symptômes et le risque de poussées actives. L’asthme grave peut également être réfractaire ou insensible aux médicaments actuellement disponibles. Cela signifie qu’en dépit de l’utilisation de leurs médicaments, ces patients ne peuvent toujours pas contrôler leur asthme ou éviter les poussées actives, ce qui peut entraîner une réduction globale de leur qualité de vie.

À propos de Nuvaira

Nuvaira (anciennement connue sous le nom de Holaira) est une entreprise privée basée à Minneapolis (Minnesota). La société développe le Système de dénervation pulmonaire (« Lung Denervation System ») Nuvaira™ pour lutter contre la bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO) et l’asthme en traitant les nerfs hyperactifs des voies respiratoires lors de la dénervation pulmonaire ciblée* (TLD ). Nuvaira a reçu l’approbation de la marque CE pour son Système de dénervation pulmonaire (« Lung Denervation System ») Nuvaira pour le traitement de la BPCO en janvier 2016. On trouvera de plus amples informations sur www.Nuvaira.com.

* La dénervation pulmonaire ciblée (« Targeted Lung Denervation » – TLD) fait actuellement l’objet de recherches pour l’asthme et la BPCO, et n’est pas encore disponible dans le commerce. Nuvaira est une marque déposée de Nuvaira, Inc.

# # #

Relations Presse :

Amy Wolter

+1 (763) 450-5676

info@nuvaira.com

[1] G John Gibson, Robert Leddenkemper, Yves Sibille, Bo Lundback. European Lung White Book: Respiratory Health and Disease in Europe. European Respiratory Society, 2013.

[2] Global, regional prevalence for COPD and asthma 1990-2015: a systematic analysis for the Global Burden of Disease Study 2015. www.the lancert.com/respiratory. Online Aug. 16, 2017.

[3] Wang, Emergency department charges for asthma-related outpatient visits. J Health Care Poor Underserved. 2014 February; 25(1):396-405

[4] Barnett, Costs of Asthma in the United States:2002-2007. J Allergy Clin Immunol January 2011.   Une photo accompagnant ce communiqué est disponible sur http://www.globenewswire.com/NewsRoom/AttachmentNg/b9fcef4f-e7c0-44d9-8bae-fed2aa8b1c66